Explosion de cyberattaques : comment se protéger efficacement ?

L’intensification des cyberattaques s’est invitée dans le quotidien des entreprises belges. Selon le « Cyber Readiness Report 2021 », la moitié d’entre elles serait chaque jour ciblée par les cybercriminels. Et les particuliers sont eux-aussi concernés par ces attaques. Pourtant, très peu de Belges savent réellement en quoi cela consiste et quels moyens sont à leur disposition pour protéger leurs systèmes informatiques ainsi que leurs données.

Selon les chiffres du rapport de la compagnie d’assurance britannique Hiscox, 1000 entreprises belges ont été victimes d’une cyberattaque au cours de l’année 2021. Ce rapport se penche sur l’état de la cybersécurité commerciale dans huit pays : l’Allemagne, la Belgique, l’Espagne, les États-Unis, la France, l’Irlande, les Pays-Bas et le Royaume-Uni. Il en ressort qu’un peu plus de 40% des sociétés belges ont été touchées par une attaque l’an dernier. Près de 2/3 d’entre elles ont subi deux attaques ou plus, et près d’une sur cinq a été impactée plus de 15 fois.

Plus concrètement, qu’est-ce qu’une cyberattaque ?

Toute personne qui exerce une activité en ligne doit savoir qu’elle s’expose à un risque de cyberattaque. Une cyberattaque est toute tentative d’accéder à un ordinateur, un réseau ou un système informatique avec l’intention formelle de nuire. L’objectif principal des cybercriminels est généralement de voler, modifier, manipuler ou supprimer des données. Il est aussi souvent question de désactiver, contrôler ou parasiter des systèmes informatiques. Ces acteurs malveillants peuvent également en vouloir à votre argent en vous réclamant une rançon pour récupérer vos données.

Une cyberattaque peut être lancée depuis n’importe quel endroit dans le monde par un ou plusieurs hackers qui ont recours à leurs compétences en informatique. Il existe plusieurs types d’attaques, certaines étant plus courantes que d’autres. Par exemple, les hôpitaux belges du groupe Vivalia ont très récemment été victimes de ransomware. Le gang Lockbit, qui avait déjà attaqué le Barreau de Charleroi, affirme avoir récupéré 400 GB de données qui concernent les patients, leurs maladies ainsi que des informations personnelles sur les employés. Les pirates menacent de les rendre publiques si une rançon n’est pas versée. Mais dans la plupart des cas, les cyberattaques impliquent les techniques comme l’hameçonnage (phishing), les logiciels malveillants (malware), l’attaque par identifiants (credential-based attack) ou encore le téléchargement à la dérobée (drive-by download).

De plus en plus de victimes

Dernièrement, le vol de données sensibles et les piratages informatiques ne font qu’augmenter. Les escrocs du web ciblent principalement les entreprises qui interviennent dans des secteurs d’activités essentiels à notre pays comme la santé, l’énergie, les transports, etc. Mais les petites entreprises sont également concernées par ces actes malintentionnés. Cette évolution s’explique notamment par la multiplication des données numériques détenues et échangées par les organisations. Cela se justifie aussi par le fait que les entreprises soient hyper connectées : une téléphonie fixe et mobile, des périphériques tels que des imprimantes reliées au réseau internet, Internet des Objets (IoT), des capteurs installés sur les automates et chaînes de production, etc. Pour faire face à toutes ces menaces, les entreprises doivent donc gérer plusieurs canaux en matière de sécurité informatique.

Comment se prémunir contre une cyberattaque ?

Fort heureusement, il existe de nombreuses stratégies pour diminuer le risque d’être victime d’une cyberattaque. Se protéger implique notamment de faire appel à des professionnels experts dans les technologies de sécurité informatique. En ayant recours aux bonnes pratiques, vous pourrez déjà prendre quelques précautions adaptées :

  • Utilisez des protections périmétriques : tous les appareils connectés à votre réseau doivent disposer de pares-feux et d’antivirus qui permettront de détecter les malwares et de bloquer les tentatives d’attaque.
  • Sauvegardez vos données : en cas d’attaque de ransomware, les dommages seront plutôt limités. Même chose si les pirates informatiques suppriment ou modifient vos données.
  • Contrôlez l’accès à votre système : vous devez faire preuve de rigueur en ce qui concerne l’accès au système informatique de votre entreprise. Vous devrez notamment résilier les accès de tous les anciens employés.
  • Exploitez l’authentification multi facteur : son utilisation se révèlera utile si les cybercriminels ont réussi à accéder à votre réseau ou à s’emparer de vos mots de passe.
  • Sensibilisez et formez vos employés : assurez-vous que les utilisateurs de votre système informatique prennent conscience de la menace réelle des cyberattaques, notamment en leur offrant les notions nécessaires pour les éviter.
  • Mettez à jour vos programmes informatiques : cette bonne pratique vous fera profiter des derniers correctifs de sécurité qui traiteront les fragilités de votre système susceptibles d’être exploitées par les hackers.

En tant que leader de la téléphonie professionnelle, Modal Voice contribue à la lutte contre les cyberattaques. Quelle que soit la solution télécom d’entreprise dont vous bénéficiez, vos données seront protégées grâce à nos pares-feux. Grâce à ces logiciels, nous bloquons instantanément les actions malveillantes des cybercriminels. Chaque jour, nous veillons au respect de la politique de sécurité de votre réseau informatique. N’hésitez pas à contacter l’un de nos collaborateurs ! Nous restons à votre disposition si vous souhaitez en savoir davantage sur nos protections contre les cyberattaques.

La meilleure façon de s’entendre est de communiquer en toute liberté

Ce site utilise des cookies

Nous utilisons des cookies pour assurer le bon fonctionnement du site. Vous pouvez consulter nos mentions légales et notre politique de confidentialité pour plus d'informations.